Réouverture progressive des maisons de Negba après le confinement

20/04/2020 – L’histoire retiendra que c’est à cette date que le déconfinement a commencé pour Negba durant la grande épidémie du Coronavirus. Après un mois de fermeture, une réouverture partielle a eu lieu, prélude, nous l’espérons tous, à un retour progressif à la normale.

« La situation dans certaines familles était vraiment catastrophique, » nous confie Hanna Geissmann, la directrice générale de l’association, « en plus de l’enfermement, l’exigüité et la vétusté des logements et le manque de moyens financiers (parfois même de nourriture) et technologiques a rendu cette période extrêmement difficile pour les enfants. En ajoutant les problèmes d’addiction ou de violence domestique malheureusement trop fréquents, on comprend combien le confinement peut être dans certaines familles une véritable punition. »

Cette réalité en tête, c’est sans autre choix possible que les Maisons de Negba avaient été fermées à la mi-mars suivant les directives du gouvernement. Quand celui-ci a assoupli les règles, toute l’équipe s’est alors mobilisée pour donner une solution aux enfants : « Durant tout ce temps nous n’avons pas cessé d’être en contact avec les ministères des Affaires sociales et de la Santé pour connaître leurs directives, » nous rappelle Eliav Geissmann, le directeur pédagogique de Negba, « alors quand le feu vert est arrivé, nous n’avons pas perdu une seconde. »

« C’est pour l’instant un feu vert partiel, associé à de nombreuses restrictions évidemment, » souligne Eliav : « La santé et le bien-être des enfants ont toujours été nos premières préoccupations, bien avant le Corona. Nous prenons donc les recommandations du ministère de la Santé très au sérieux et les appliquons à la lettre. » Et celles-ci sont très strictes :

  • Restriction à 30 % des effectifs des employés
  • Maximum 5 enfants par groupe
  • Prise de température pour tout le monde à l’entrée
  • Lavage des mains régulièrement et utilisation de gel hydroalcoolique selon les besoins
  • Masque et gants pour tout le monde
  • Respect des distances de sécurité.

« C’est un peu spécial de recevoir les enfants de cette façon, mais c’est tellement bon de les revoir ! Juste bizarre de ne pas pouvoir les serrer dans nos bras comme d’habitude quand ils arrivent ! » remarque Ahinoam, l’animatrice du groupe Shy (11-12 ans de la Maison Les Cigognes). Cet avis est partagé par les enfants, en particulier par Liel, 10 ans : « Quand ma monitrice m’a appelée pour me dire de venir j’étais trop contente, j’en pouvais plus d’être à la maison sans rien faire. C’est trop bien de revenir ! ». Binyamin, 9 ans, continue : « Ils nous ont bien expliqué tout ce qu’on devait faire à cause du Corona, bien se laver les mains, pas de câlin et tout ça. On a chacun eu un masque, ça c’est plutôt cool ! Ici on peut jouer avec les copains, faire plein de trucs, à la maison c’est moins rigolo ! »

Eliav reprend : « L’épidémie en cours nous oblige à de nombreux aménagements : nous avons divisé les habituels groupes de 15 en sous-groupes de 5 enfants. Ils viennent tous à tour de rôle à la Maison Negba de Beer Sheva, 4 groupes le matin jusqu’au déjeuner, 4 groupes du déjeuner à la fin de l’après-midi. C’est le maximum possible en tenant compte des restrictions et pour être sûr d’appliquer les règles d’hygiène les plus strictes. »

Nous espérons tous vraiment qu’un recul de l’épidémie nous permettra rapidement d’augmenter nos capacités d’accueil puis de rouvrir toutes les Maisons et recevoir tous les groupes ; en attendant, cette réouverture, même partielle, est comme une petite lumière au bout du tunnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *