Negba : Enfants et adolescents (et adultes !) bâtissent l’avenir

Ils sont une quinzaine, ils ont entre 18 et 20 ans. Leur point commun : ce sont tous d’anciens enfants de Negba. La semaine dernière ce premier noyau de « Bogrim » (anciens) s’est retrouvé le temps d’une soirée au sein de la Maison Negba « Caty et Mona Dreyfuss ».

Cela faisait longtemps que ce projet trottait dans la tête de l’équipe de Negba : créer un groupe d’anciens ! Hanna Geissmann, la directrice générale de l’association, nous confie à ce sujet que « même si le contact avec les enfants de l’association n’est jamais totalement rompu, certains prennent par la force des choses leurs distances avec Negba. Il est important pour nous de maintenir ce lien, pour pouvoir continuer à les soutenir même alors qu’ils sont adultes. »

Cette première rencontre est le fruit d’un travail de longue haleine de l’équipe actuelle du Club des Adolescents et de leurs prédécesseurs. Elad, responsable du projet, est vraiment satisfait de cette première soirée : « Il y avait une très bonne ambiance, ils étaient vraiment contents de se revoir. Même si certains sont restés proches depuis l’enfance, d’autres se sont perdus de vue avec les années. Se retrouver au sein de Negba avait vraiment une saveur spéciale. »

Rotem, coordinatrice du Club des Ados durant plusieurs années, a connu ces jeunes lorsqu’ils avaient 13 ou 14 ans. C’est elle qui a aidé à établir le contact : « Lorsqu’Elad m’a contactée pour me parler du projet, j’ai tout de suite été très enthousiaste, ils me manquent tellement ces petits ! Quand on a commencé à en parler, j’ai tout de suite su par quelle « promotion » commencer. Ce petit groupe a toujours été très soudé, très attaché aussi à Negba. Ils constituaient le noyau idéal pour disposer d’une bonne base permettant un projet de plus grande envergure. »

C’est ainsi que le projet des « Anciens » a débuté par ce rendez-vous de la semaine dernière. Les jeunes ont d’ailleurs eu la surprise d’y retrouver aussi leurs anciennes animatrices. Noy par exemple, qui cumule à présent études à l’université et vie de famille, « n’aurait pour rien au monde raté cette rencontre. C’est incroyable, ils ont tellement grandi et mûri, ce sont des adultes à présent. On peut envisager leur avenir avec plus d’optimisme, ils peuvent être fiers d’eux. » Nous aussi sommes fiers d’eux d’ailleurs, la plupart effectuent actuellement leur service militaire au sein de Tsahal, et envisagent après des études supérieures. Pour Hanna Geissmann, accomplir son service est déjà une étape importante dans leur vie : « Que ces jeunes intègrent l’armée prouve déjà qu’ils ont réussi à arriver à l’âge d’incorporation sans problème de justice notamment, ce qui n’est malheureusement pas souvent le cas dans certains quartiers de la ville. D’autre part, en effectuant leur service, ils prennent peu à peu conscience de leur importance au sein de la société israélienne, qu’ils peuvent aider à leur tour. Ils sont alors bien partis pour devenir des adultes indépendants et responsables. »

Le chemin est cependant encore long et parfois semé d’embûches. Hodaya, 20 ans, qui étudie la communication à l’Open University de Beer-Sheva, tout en accomplissant son service dans l’unité de porte-parole de Tsahal, nous confie : « ce n’est vraiment pas facile, les études, le service, la vie en général. C’est vraiment réconfortant de savoir que d’autres se soucient de nous. Certains ont besoin d’aide pour des formalités administratives, d’autres de conseils sur le choix des études ou pour intégrer le marché de l’emploi. Comme quand on était enfant, Negba est là pour nous aider à faire notre chemin… »

C’est en effet l’un des buts de ce projet des « Anciens ». Les prochaines rencontres, déjà planifiées, et prévues pour accueillir de plus en plus d’anciens, seront précédées par des entrevues individuelles pour définir au mieux ce que Negba peut apporter à chacun (ou ce que chacun peut apporter à Negba d’ailleurs). Ces jeunes adultes savent en tout cas que Negba, et en particulier Elad et son équipe, sont là plus que jamais pour les soutenir et les aider à bâtir leur avenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *