Donner, c’est recevoir : les volontaires d’Hadassah à la Maison Grosman de Jérusalem

L’Organisation des Femmes d’Hadassah est composée d’un grand panel de bénévoles dévouées et professionnelles. Quatre d’entre elles rejoignent une fois par semaine la Maison Grosman de Negba à Jérusalem. Parmi elles Margalit Raviv et Miri Faruz qui ont été présentées à Negba il y a trois ans et y sont depuis de fidèles bénévoles.

« Nous travaillons individuellement avec les enfants pour les aider à progresser et rattraper leurs lacunes sur le plan scolaire », déclare Miri, ingénieure à la retraite qui vit dans le quartier de Kiryat Hayovel ». Cela se passe dans différentes matières : la compréhension de la lecture, les mathématiques, l’anglais, voire même l’écriture. Miri rencontre chaque semaine deux élèves de CM1, travaille avec chacun d’entre eux environ 40 minutes, conformément au programme élaboré par les responsables pédagogiques de Negba et les enseignants des écoles des enfants. Margalit, cadre en ressources humaines à la retraite, vivant également dans le quartier de Kirat Hayovel, s’occupe, elle, d’une enfant de CP et d’un autre de CE2.


« Les enfants m’attendent toujours quand j’arrive et cela me touche beaucoup », nous dit Margalit. « Je fais en sorte d’organiser mon emploi du temps personnel pour ne jamais rater un jeudi à Negba. Les séances de soutien scolaire sont très importantes pour moi car je sais que cela fait progresser les enfants et je me suis engagée à les aider. Le personnel de Negba nous rappelle constamment à quel point nous sommes utiles. »

Les progrès scolaires de chacun des élèves de Margalit et de Miri sont suivis de près pour garantir que les objectifs sont bien atteints. La première « élève » de Margalit, par exemple, pouvait à peine lire lorsqu’elle a commencé avec elle. Aujourd’hui elle progresse rapidement dans le cahier conçu spécialement pour elle. Mais les enfants progressent aussi sur le plan relationnel et sont plus équilibrés grâce à l’attention offerte par Miri et Margalit, à leurs conversations avec elles et aux différents jeux de société auxquels tous jouent ensemble.

Les quatre fidèles volontaires des Femmes d’Hadassah ne se contentent pas de s’occuper d’un ou de deux enfants de Negba. Elles ont également parrainé et organisé de nombreuses sorties pour tous les enfants de la Maison Grosman, telles qu’une fête de Pourim, une sortie au cinéma, une visite au grand zoo biblique de Jérusalem… pour n’en nommer que quelques-unes. « Il est important que les enfants aient un cadre et ne soient pas tous les après-midis à la maison devant des écrans », nous confie Miri. « Chez Negba, ils ont des activités qui les occupent sainement, acquièrent en outre des valeurs, apprennent à faire effectivement partie de la société, à bien se comporter et à devenir de bonnes personnes. C’est un honneur de prendre part à l’excellent travail de Negba. »

Negba est très reconnaissante du beau travail réalisé par Margalit, Miri et de toutes les merveilleuses autres bénévoles des Femmes d’Hadassa. Elles ont un réel impact sur la vie des enfants et des familles que nous aidons ensemble et apportent une importante plus-value à l’action de Negba.

Envie de faire du bénévolat à Negba ? Plus d’infos ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *