Il ne s’agit pas que des enfants : aider aussi les parents à être de meilleures personnes

Une Conversation avec une maman de Negba

La mission principale de Negba est de promouvoir le bien-être des enfants et des jeunes, avec des parents partenaires à part entière dans la prise en charge de leurs enfants par Negba. Mais les parents eux-mêmes ont des besoins en tant qu’individus, et ceux-ci ne doivent pas être négligés. Michal est un bon exemple de parent qui évolue considérablement – aux côtés de ses enfants – grâce aux projets de Negba à destination des parents.

« Au départ, j’ai demandé à Negba de m’aider avec l’un de mes enfants », a déclaré Michal, mère célibataire de trois filles. « Au fil des années, Negba a non seulement aidé tous mes enfants en les amenant vers le chemin de la réussite, mais m’a également beaucoup apporté personnellement et m’a aidé à être une meilleure maman ».

Vivant dans un quartier pauvre de Beer-Sheva, Michal travaille extrêmement dur pour subvenir aux besoins de sa famille. Le chômage est un anathème pour elle – bien qu’elle ait dû le toucher dans le passé – estimant qu’il est mal de vivre de l’allocation chômage si on peut travailler. Quand elle en avait besoin, Michal tapait à toutes les portes jusqu’à ce qu’elle trouve du travail. Elle travaille actuellement dans deux endroits : un en tant que commis de cuisine dans un restaurant et un autre en tant qu’aide-soignante pour personnes âgées.

Ceux sont les longues heures de travail de Michal, jusqu’à minuit, qui l’ont amenée à s’approcher de Negba. Elle était à la recherche d’un cadre extra-scolaire pour protéger ses enfants des mauvais éléments du quartier, et comme elle n’avait ni le temps ni la capacité d’aider ses filles à faire leurs devoirs, elle a également cherché de l’aide scolaire. En revenant sur le chemin parcouru, Michal nous a confié que mettre ses enfants à Negba était l’une des meilleures décisions qu’elle ait jamais prise depuis près de huit ans maintenant.

« Ma première fille à avoir fréquenté Negba a maintenant 18 ans. Elle travaille dans une banque et suit une formation pour progresser. Elle compte y rester après son service militaire », a déclaré Michal. « Elle a obtenu un grand soutien émotionnel de la part de l’équipe de Negba et a développé une grande confiance en elle. Elle a appris à s’accepter telle qu’elle était, à faire des erreurs, à les corriger et à aller de l’avant. Elle me dit toujours que sans Negba, elle ne sait pas où elle serait aujourd’hui. « 

La deuxième fille de Michal, âgée de presque 17 ans, a également beaucoup renforcé son estime de soi chez Negba, et a énormément évolué scolairement. « Negba l’a motivée à apprendre, en particulier grâce au programme informatique de mathématiques, surtout lorsqu’elle a vu qu’elle réussissait bien et parfois même mieux que ses amis », a rappelé Michal. « ça aidé à la convaincre que si elle n’apprenait pas, elle n’obtiendrait pas de résultats et n’avancerait pas beaucoup dans la vie. Elle a compris que si elle persistait, elle pouvait vraiment réussir.

La troisième et plus jeune fille de Michal, 11 ans, a des difficultés d’apprentissage et profite de l’enrichissement académique de Negba depuis six ans maintenant. « Elle est socialement bien acceptée et confiante, mais le format des études scolaires lui pose encore problème », a commenté Michal. « L’aide de Negba reste déterminante pour son apprentissage et pour combler les lacunes de l’école. »

Cependant, l’un des plus grands avantages de l’engagement de Michal au sein de Negba reste son développement personnel, à la fois en tant qu’individu et en tant que parent. Elle participe en effet à un certain nombre d’ateliers organisés par Negba sur l’autonomie, la communication, la gestion des défis et d’autres sujets. Il s’agit parfois de séances communes pour les parents et les enfants ou parfois, uniquement pour les parents.

« Les ateliers me permettent d’acquérir des compétences dans des domaines qui me sont difficiles, par exemple interagir avec mes enfants. J’ai appris à être vraiment présente pour mes filles quand je suis avec elles, sans être distraite. Nous avons maintenant de meilleures relations et passons du bon temps ensemble. Je suis une mère qui donne beaucoup à ses enfants et j’avais besoin d’apprendre à dire « non ». C’était très difficile au début, mais maintenant je le peux et mes filles ont appris que c’était mieux pour elles aussi. Grâce aux ateliers de Negba, je suis une maman et une personne complètement différente. « 

Albert Cohen est l’assistant social de Negba qui accompagne Michal et ses filles depuis le début. « La chose la plus impressionnante a été la transformation de Michal », a-t-il déclaré. « Les ateliers Negba l’ont ouverte à d’autres modèles parentaux. Elle a appris à parler à ses enfants et à fixer des limites pour le bien de toute sa famille. Negba ne peut que montrer le chemin car ce sont les parents qui sont finalement responsables de leurs enfants. Michal a appris à endosser cette responsabilité et a changé sa vie et la vie de ses filles. « 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :