Première année à succès pour le programme « Bogrim »

Le programme « Bogrim » a assuré une transition réussie au collège pour les ados.Ce programme, le premier du genre à Jérusalem, a été lancé au printemps 2017 pour préparer les pré-adolescents aux exigences du collège. Le passage de l’école primaire à l’école secondaire provoque en effet des changements physiologiques, sociaux, scolaires et émotionnels. Cette période de transition est très délicate et les pré-adolescents, non préparés, se retrouvent dans un environnement vaste et peu familier et font alors face à un risque extrêmement élevé d’échec scolaire.

« Le programme Bogrim m’a vraiment bien préparé pour l’année prochaine », a déclaré Mia, âgée de 12 ans. « La nouvelle école que je vais fréquenter est gigantesque et je suis anxieuse de me retrouver dans un endroit aussi grand. Je suis également inquiète pour tout le travail que j’aurai à faire en mathématiques et en anglais. Mais je me sens plus prête maintenant. »

Mia et les 22 autres participants viennent des trois écoles primaires de Kiryat Menachem. Le programme se déroule dans les locaux de l’école du Guatemala et fonctionne trois après-midi par semaine pendant environ 4 heures chaque jour. Il comprend un repas chaud en commun, un centre d’apprentissage pour l’enseignement des mathématiques, de l’hébreu et de l’anglais, un temps de consultation privée pour chaque pré-adolescent avec un travailleur social et des activités sociales et culturelles informelles.

Mais il n’a pas été facile en avril 2017 de convaincre certains participants que le programme était fait pour eux. « Au début, c’était un énorme défi de les convaincre à venir », a déclaré Sharon Shalom, coordonnatrice des jeunes en classe de 6ème. « Ils ne voulaient rien faire, cela leur rappelait l’école. Mais au fil du temps, ils ont réalisé que cela en valait la peine pour eux et pour leur avenir. Au cours de l’année, nous avons assisté à un changement radical de leur attitude. Ils veulent venir tous les jours et s’ils manquent une activité, ils en sont très contrariés. »

Le programme Bogrim, qui entamera sa deuxième année en septembre prochain, bénéficie du soutien de la municipalité de Jérusalem, qui a décidé de renouveler son partenariat avec Negba, grâce au succès de la Maison Grosman pour les enfants de 7 à 11 ans, située depuis 2011 dans l’enceinte de l’école AMIT Reshit dans le quartier de Kiryat Menachem.

Mais ce ne sont pas seulement les sentiments positifs des jeunes du programme Bogrim qui démontrent son efficacité ; les données d’évaluation de fin de première année le prouvent également. 94% des participants estiment que le programme les a préparés pour le collège, 95% d’entre eux se sont améliorés dans une matière scolaire où ils avaient de réelles difficultés et 86% des participants disent qu’ils possèdent aujourd’hui une meilleure estime d’eux-mêmes grâce au programme.

Compte tenu du succès du programme Bogrim, Negba accueillera un troisième groupe de 15 nouveaux pré-adolescents de 6ème en septembre 2018. Au total, le programme inclura environ 35 jeunes au cours de la prochaine année scolaire. De nombreux jeunes et parents ont demandé à participer au programme, qui est actuellement limité en raison du manque d’espace. Mais les résidents du quartier sont maintenant bien informés de son existence, de ses avantages et ses réussites

« Ils se soucient vraiment que nous apprenions, et que nous avancions », a déclaré Rotem, 12 ans. « Ils se soucient vraiment que nous venions régulièrement. Grâce à l’aide que nous recevons dans le programme Bogrim, je reçois beaucoup de bonnes notes à l’école. Negba est comme ma deuxième maison. C’est juste dommage que ce soit seulement 3 jours par semaine. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :